Bon à savoir

QUI NE DIT MOT CONSENT...

Pendant 6 mois et jusqu'au 26 avril prochain, vous pouvez (devez) participer au débat et consultation publique organisé par la commission nationale du débat public (instance indépendante) sur  le thème de la mer, sa protection et les activités qui s'y déroulent, l'eolien en particulier. Chacun peut donner son avis, apporter sa contribution, faire valoir ses arguments, occasion à ne pas manquer pour les plaisanciers navigateurs, pêcheurs qui ont une bonne connaissance de la mer et assurément beaucoup à dire à ce sujet. Et qui risquent d'être d'ici peu confrontés à des limitations notables  de leurs pratiques...Qui ne dit mot consent !

Comment participer ?

Trés facile en vous rendant sur le site :www.debatpublic.fr/la-mer-en-debat.

Tout y est répertorié de façon claire et accessible. Vous y trouverez de quoi  parfaire vos connaissances, des cartographies, des compte-rendus de débats, des réponses aux questions posées et surtout le  moyen de faire part  en  ligne de vos avis et de participer aux nombreuses manifestations organisées. Parmi celles-ci, notez sur votre agenda la réunion publique qui aura lieu le 19 mars à 19 h à Lorient. L'UNAN56 y sera. Avec vous ?

 

PECHE DE LOISIR, MAY DAY, MAY DAY, MAY DAY

Pas encore coulée la pêche de loisirs, mais à nouveau touchée...

Ostracisée par nos décideurs successifs tel l'actuel secrétaire d'Etat à la Mer Hervé de Berville, notre activité de pêche récréative se voit une fois de plus pénalisée par la  réglementation adoptée pour 2024 (taux de prises et quotas) à confirmer au niveau national. Et de la façon la plus incompréhensible et incohérente qui soit. En Atlantique où le stock se maintient tant bien que mal, la prise autorisée serait réduite à 1 bar/pêcheur/jour avec autorisation de prises en période de frai alors qu'elle est maintenue à 2 bars/pêcheur/jour (interdiction de prise du 1er janvier au 31 mars) en Manche où la ressource est déjà dans un état critique. Et pour faire bonne mesure, restriction pour la première fois sur le lieu jaune : 2 prises/pêcheur/jour.

Dans le même temps, la pêche pratiquée par les gros armements - lesquels ont les moyens de se faire entendre - reste autorisée pour le bar en période de frai.

L'UNAN demande depuis des années l'interdiction de la pêche du bar (pêche de loisir et professionnelle) pendant la période de reproduction, moyen évident pour permettre le maintient voire l'accroissement du stock et pour remédier à la pénurie actuelle. Hélas, le bon sens n'est visiblement pas une qualité accessible à tous.

LA MER EN DEBAT

La commission nationale du débat public (CNDP) qui est un organisme indépendant, conduit une consultation nationale depuis le  10 novembre dernier jusqu'au 26 avril 2024, consultation dont le compte-rendu sera publié le 26 juin 2024. Elle mobilise 40 personnes sur ce projet plus la contribution d'universités.

COMMENT ON SE PARTAGE LA MER ? Telle est la question qui motive ce débat puisqu'il ne vous a pas échappé que l'espace marin devient un enjeu territorial entre activités humaines souvent concurrentes (la pêche, l'éolien, la navigation, les loisirs etc...), toutes contraintes par ailleurs aux respect d'impératifs environnementaux. Avec pour conséquence l'élaboration d'une planification spatialle et temporelle pour la mer de plus en plus détaillée, à l'intar de l'espace terrestre.

Pendant un peu plus de 4 mois vous pouvez participer à ce débat et à plusieurs moments selon votre souhait puisque diverses modalités vous sont proposées:

  •  "Faites votre expérience" en vous informant sur les enjeux, en consultant les cartographies  mises à disposition, en analysant la position des parties prenantes.
  •  Intervenez sur la plateforme participative pour exprimer vos avis, propositions, commentaires et répondre à d'autres.
  •  Participez directement aux débats en visio-conférence et réseaux sociaux ainsi qu'aux visites de terrains et à l'un ou plusieurs des 200 évènements prévus.

Pour tout savoir, consultez le site: https://www.debatpublic.fr/la-mer-en-debat

H2, VILLAGE SUD

H2, Village sud, c'est la localisation du stand UNAN Morbihan que vous ne pouvez manquer lors de votre viste au Mille Sabords (Arzon) ouvert au public du jeudi 26 au diamnche 29 octobre inclus, donc dans quelques jours !  ! A proximité, le stand de l'Association des Plaisanciers du port du Crouesty (APPC), membre de l'UNAN56.

Nous vous y accueillerons pour tout renseignement, échange d'informations, discussion sur tel ou tel sujet lié au nautisme ou simplement pour le plaisir de la rencontre entre navigateurs.

Possibilité de vous entretenir avec le président de l'UNAN France le samedi et le dimanche. Et pour votre assurance bateau, vous pourrez examiner votre situation avec un représentant de la Société AMTM qui consent un tarif avantageux aux adhérents des associations affiliées à l'UNAN.

Vendredi 27, journée Sécurité dont l'UNAN56 est partie prenante en organisant des demonstrations de matériels, feux à main, maniement d'extincteurs etc.

Alors, à bientôt ?

Pour en savoir plus, programme, plan....

ACTIVITES EN MER ET PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT

Initié par l'Office Français de la Biodiversité (OFB), le 2ème colloque Life MarHa (1) vient de se tenir les 19 et 20 octobre à Anglet sur le thème "Compatibilité des activités littorales et maritimes avec la conservation des habitats marins". Il s'agisssait donc de réfléchir et d'échanger sur la gouvernance à mettre en oeuvre pour procéder aux débats et concertations nécessaires à la définition des mesures à appliquer dans les Aires marines protégées et plus localement dans les Zones de protection fortes (dans lesquelles s'exerce justement une grande part de nos activités).

Ambition qui suppose déjà de s'accorder sur le concept de "conservation", ce qui n'est pas si évident, et ensuite sur la nature et la quantification des impacts réels des activités humaines sur le milieu marin, dans la plupart des cas très mal connus, surtout à l'échelle locale.

Touts les activités humaines en mer sont donc "dans le collimateur" de l'OFB qui les considère à priori comme génératrices de pressions néfastes aux Habitats et espèces, sauf à disposer de constats quantifiés,ce qui est rarement le cas, approche que nous déplorons (2). L'enjeu est donc de taille puisqu'il conditionne tout simplement l'avenir de notre activité de navigation et de pêche de loisir. C'est pourquoi le vice-président de l'UNAN France (et président de l'UNAN Morbihan) a participé à ce colloque avec les interventions préparées par ses structures.

(1) Dispositif européen de financement des actions en faveur de la conservation des HAbitats MARins et des espèces. Le recours à des mouillages "écologiques" peut être financé par ce fonds, par exemple.

(2) Unique exception à ce principe: la pêche professionnelle bénéficie de financements pour l'évaluation in-situ du "risque pêche".

AIS: QUAND L'UNION FAIT LA FORCE....

.... Et que l'interlocuteur admet la concertation dans un esprit constructif, on peut obtenir des résultats positifs. A la demande de 3 associations membres (UNAN, FNPA, FNPP) la confédération du Nautisme et de la Plaisance a adressé au Préfet Maritime de l'Atlantique un recours gracieux argumentant en faveur d'un assouplissement de l'obligation de l'AIS lors de la traversée du champ éolien de Guérande, les autres régles de sécurité étant parfaitement admises.

Fait remarquable, le Préfet maritime a en effet accepté d'amender son arrété initial dans le sens demandé:AIS facultatif du lever au coucher du soleil par visibilité minimum de 5 MN, vent maxi de 4 Beaufort. Mesure qui évitera aux navires non équipés (AIS non obligatoire en plaisance) d'importants détours. On peut espérer que cette disposition de bon sens sera retenue pour les autres parcs éoliens à construire en nombre le long des côtes françaises.

Aux navigateurs à présent d'exercer toute leur responsabilité, donc de connaitre et de veiller au respect des régles édictées dans l'intérêt de tous.

Lire l'arrêté du 17 mai 2023 du Préfet Maritime

Le parc éolien de Guérande-St Nazaire: tout ce qu'il faut savoir (sécurité)

PASSER LE PERMIS BATEAU ?

La société nautique de Le Bono (SNLB), membres de l'UNAN Morbihan, organise périodiquement des formations préparant à l'examen des permis bateau plaisance; inscription possible à partir de 16 ans.

La prochaine session est prévue les 5, 6 et 7 juin, en trois soirées plus 2h de pratique en navigation. Le local de l'association se trouve place de la mairie, à côté de la salle Viviane Le Mentec. Dossier d'inscription sur le site de l'association. Contact: snlb@lebono.eu ou Tel.06 10 33 84 66.

Qu'on se le dise !

AIS : EN AVOIR OU PAS ?

Le chantier du parc éolien Guérande - St Nazaire est achevé et, comme annoncé antérieurement, désormais ouvert à la navigation des navires de moins de 24m, ce qui est une bonne chose vu sa situation sur des routes traditionnellemnt suivies par les pêcheurs et les plaisanciers Ceci en application de l'arrêté n°2022/252 pris par le Préfet maritime de l'Atlantique qui assorti cependant cette autorisation de l'obligation de disposer d'un AIS (transpondeur) en fonctionnement, pour tenir tenir compte d'impératifs de sécurité des personnes et des installations que chacun peut comprendre. Hélas, cette obligation exclut de la zone nombre de bateaux qui n'ont pas lieu de s'équiper d'un AIS (équipement recommandé mais non obligatoire en plaisance et relativement couteux).

Cette restriction a conduit l'UNAN et d'autres associations à se concerter au niveau national pour adresser un recours gracieux au Préfet Maritime en vue d'assouplir cette contrainte.La prompte réponse du Préfet, ouverte et positive, suggérait de lui faire part de nos propositions.

D'un commun accord, les associations  proposent d'amender l'article 5 de l'arrêté en rendant facultative l'obligation de l'AIS pendant la période diurne (du lever au coucher du solei), par vent modéré et en prévoyant une période d'observation d'un an de ce dispositif pour en tirer les enseignements utiles. Affaire à suivre...

HYDROLIENNES AVIS DEFAVORABLE DU COMMISSAIRE ENQUETEUR

Suite a l'enquête publique sur le projet d'expérimentation de 2 hydroliennes dans le golfe du Morbihan, 487 contributions ont été enregistées et analysées par le commissaire enquêteur. Son rapport a été rendu le 21 septembre et mis en ligne récemment sur le site de la préfecture. Il rend un avis défavorable au projet comme à la demande de concession sur le DPM.

Parmi les motivations retenues, on notera que "l'impact environnemental comporte des incertitudes", des "connaissances scientifiques limitées", que "l'état initial comporte des faiblesses" et que "les résultats attendus de cette expérimentation (...).sont faibles", voire qu'il s'agit "d'un pari technique osé dont les conséquences en cas d'avarie majeure sont sous-évaluées". Bref, des critiques que l'UNAN Morbihan avait largement fait connaitre, parmi d'autres, dès mars 2021 avec l'adoption par son assemblée générale d'une position défavorable à ce projet (elle n'est pas opposée aux EMR).Nous ne pouvons donc que nous féliciter de ce résultat de bon sens.. 

Il appartient maintenant au préfet du Morbihan de décider de la réponse définitive à donner à la SAS Hydro Energie.Mais sauf à discréditer ce type de consultation vis à vis de la population, on voit mal une décision finale en rupture avec une conclusion aussi nette et tranchée. 

 

50 ANS: UN BEL AGE POUR UNE ASSOCIATION !

Ce samedi 24 septembre, l'association LES AMIS DE CONLEAU (Vannes) fêtait ses 50 années d'existence.  Une association pourtant plus jeune et dynamique que jamais !

Son originalité: elle est titulaire avec sa comparse l'AMIC, via AMIGESTION, de l'AOT régulièrement renouvelée depuis l'origine permettant une gestion en directe par les plaisanciers des 369 mouillages de la ZMEL. De telle sorte que les titulaires de ces mouillages demeurent des usagers solidaires et non des clients-consommateurs.

De plus, vu la compétence acquise au fil des ans, elle a été agréée par la FFV pour l'organisation de régates, entrainements d'hiver et autres, telles la fameuse Barabar.

Rien d'étonnant à ce qu'elle soit membre de l'UNAN56: avec les associations d'Arradon et de Séné, sous l'impulsion de leurs présidents respectifs conscients de l'importance de s'unir, elle a été à l'origine de la création en 1992 de l'Union des associations de navigateurs du Golfe du Morbihan qui allait bientôt devenir l'UNAN Morbihan.

Bravo à tous les bénévoles qui ont contribué et contribuent encore aujourd'hui à ce succès et longue vie à l'association Les Amis de Conleau !

EOLIEN EN MER: ON PEUT TRAVERSER LA ZONE OU PAS ?

Il va sans doute falloir s'y habituer: les parcs éoliens vont probablement devenir bientôt un élément du paysage marin français... Et le premier qui entrera en service en 2023 nous concerne particulièrement puisque situé entre l'ile de Hoedic et l'embouchure de la Loire.

Le chantier (80 éoliennes, quand même) progresse rapidement et comme tout chantier, l'accès en est prohibé, par arrêté préfectoral ( sauf 2 passages temporaires qui ne concernent que les pêcheurs professionnels). Les plaisanciers doivent donc contourner la zone (voir plan) et sont rappelés à l'ordre par la patrouille de surveillance permanente s'ils s'approchent trop.

Ensuite, donc en phase d'exploitation des machines, la réglementation sera différente et reste à définir. Selon les annonces de l'Administration, les navires de plaisance de moins de 24 m devraient être autorisés à traverser librement le parc éolien (1000 m environ entre chaque éolienne), éventellement moyennant quelques précautions. Pour leur part, vos UNAN44 et 56 veillent à ce qu'il en soit ainsi, d'autant que ce site fera référence pour les suivants.

Consulter les documents réglementaires

A BORD, IL FAUT UN CHEF DE BORD

L'hiver est passé, l'air du large taquine les narines des plaisanciers, le besoin d'entendre le clapot sur les carènes se fait de plus en plus impératif mais la mer et les réglementations ont leurs exigences qui ne sauraient être ignorées !

Lors de toute navigation d'un navire immatriculé, l'un des membres de l'équipage doit assumer le rôle de chef de bord (Division 240, art.1.03). De préférence le plus expérimenté pour la navigation envisagée, la réglementation ne donnant pas de précision à ce sujet, car il sera responsable de la conduite du navire et de la sécurité des personnes embarquées.

Il incombe donc au chef de bord de s'assurer de l'adéquation de la navigation avec la capacité de l'équipage et les caractéristiques du navire, du matériel de sécurité embarqué (type, validité, nombre...) et de sa mise en oeuvre; il tient le livre de bord quand il est de droit et veille au respect des réglementations.

C'est au chef de bord que revient de prendre les décisions dont il aura, le cas échéant, à rendre compte vis à vis de l'autorité administrative ou judiciaire. Ne partez pas sans avoir désigné votre chef de bord !

LE PREFET RECOIT L'UNAN MORBIHAN

Le préfet du Morbihan, Monsieur Joël MATHURIN, assisté par  Monsieur JP. DEVIS directeur adjoint Mer-Littoral de la DDTM a reçu l'UNAN56 le 4 avril dernier pour un entretien de 2 bonnes heures, soit le double des audiences antérieures. Mais il fallait bien cela pour traiter les 4 sujets que nous lui avions proposé et leurs nombreux "à côtés": les PORTS (sécurité, budgets, conseils portuaires, dragages...), les ZMEL (rédaction des AOT, rôle des associations, budgets, pratiques de gestion...), les zones de protection fortes et la notion de "risque plaisance"...), le projet d'hydroliennes dans le golfe.

La réunion s'est déroulée dans un climat positif et de grande simcérité, le préfet manifestant une réelle écoute, posant des questions précises et faisant des propositions constructives partagées par M.Devis. Bref, une concertation qui n'était pas du temps perdu. Sans attendre le CR qui sera diffusé aux associations membres, 2 informations: l'organisation par la DDTM de réunions de réflexion ZMEL répondant à notre demande et l'annonce du lancement de l'enquête publique "hydroliennes" au début de l'été prochain que le préfet à l'intention de suivre personnellement.

PECHE DE LOISIR: MARQUAGE DES CAPTURES

L'arrêté ministériel du 30 décembre 2021 actualise et précise celui du 17 mai 2011 qui stipulait que "le marquage (des prises) s'effectue, dans tous les cas, avant le débarquement". Désormais, la réglementation impose que le marquage soit effectué dès la mise à bord (sauf maquereau, homard, langouste). L'arrêté maintient la possibilité de conserver les captures en vivier à bord avant relâchage éventuel.

D'autre part, des espèces sont ajoutées à la liste de celles devant être débarquées marquées et entières: la dorade rose, le thon germon, le thon obése, le thon listao.

L'UNAN MORBIHAN ETAIT AU 1000 SABORDS

Pendant les 4 jours du Salon, nombreux ont été les visiteurs à venir se renseigner ou simplement  échanger avec les représentants UNAN sur notre stand. Des visiteurs de Bretagne bien sûr mais aussi venus de bien plus loin: Manche, Cote d'Opale, Charentes, Landes, région parisienne... Navigateurs cotiers ou du large, pêcheurs de loisir du bar ou du thon, les contacts ont été trés variés et les questions nombreuses. Autant de bonnes raisons pour entretenir ces relations et renouveler ce type de rencontre avec les plaisanciers.

ILS SONT PASSES SUR LE STAND UNAN56

SECURITE DANS LES PORTS: UNAN56 ET APPC OBTIENNENT DES RESULTATS CONCRETS

Porté par notre UNAN, le sujet de la sécurité des biens dans les ports départementaux était sur la table de la CPM depuis longtemps. Une réunion "au sommet" toute récente avec la présence active de l'APPC (*), plus une séance de questions/réponses à laquelle s'est très obligeamment prêté le directeur de la CPM, M. M.Le Bras, lors de notre CA du 23 octobre dernier à Port Haliguen ont abouti à un résultat des plus probants: des caméras seront installées ou compléteront un existant insuffisant dans plusieurs ports CPM dès le 1er trimestre prochain (dissuasion; appui aux enquêtes...) et, ce que nous estimons le plus efficace, des portillons à ouverture par badge seront enfin posés à l'entrée des pontons de plusieurs ports courant 2022, comme il en existe à Vannes par exemple, ou ailleurs.

(*) APPC, Association des Plaisanciers du Port du Crouesty, l'association qui compte sur ce port ! Car tous profiteront du résultat obtenu, les plaisanciers qui ne l'ont encore fait s'honoreraient de rejoindre au plus tôt cette association dynamique.

Lire l'article de presse

BANDE DES 300 M: VITESSE LIMITEE

En complément des attributions du Préfet Maritime, la loi donne aux maires des communes bordières du rivage marin des pouvoirs de police particuliers sur la bande des 300 mètres (continent et iles). Ceci pour des raisons de sécurité et d'évitement des conflits d'usage : organisation des zones de baignade, navigation des embarcations et engins non immatriculés etc.

Merveille de sophistification administrative, la position de cette bande réglementée fluctue au gré des marées puisqu'elle est mesurée à partir de la limite atteinte sur l'estran par la mer à l'instant T. Donc, pas facile de savoir où se sitiue exactement cette limite des 300 mètres côté large !... Mais ce qu'il faut retenir comme certain, c'est que la vitesse (sur le fond) y est limitée à 5 noeuds pour tout navire immatriculé (ou moins localement suivant arrêté du maire).

Dans le cas du golfe du Morbihan, le Schéma de Mise en Valeur de la Mer (SMVM) fixe les vitesses autorisées en tous points de l'espace marin, en particuliers dans les chenaux. Le PNR du Golfe a édité une carte figurant cette réglementation des vitesses, un outil précieux que tout navigateur soucieux de la sécurité de ses semblables et de protection de l'environnement se doit de connaître et de respecter.

voir la carte: Réglementation des vitesses dans le golfe du Morbihan

HOUAT, Grande Plage: MOUILLAGE BIENTOT LEGALISE

Depuis longtemps l'UNAN56 réclamait la suppression ou l'actualisation des arrêtés de protection des câbles sous-marins autour de Houat. En effet, la plupart de ces câbles sont aujourd'hui abandonnés, voire même retirés entre la cote - 5 m et l'estran pour certains. Cette réglementation générant diverses interdictions, notamment de mouillage? s'avère donc largement obsolète.

Pour couper court aux difficultés multiples d'une telle remise en ordre, la DDTM Morbihan a finalement opté pour la solution d'un arrêté dérogatoire levant l'interdiction de mouillage pour l'anse de Treach er Gourhed. Ce projet a été soumis à l'avis de la CNL qui s'est réunie le 24 juin dernier à Houat, laquelle a convenu à l'unanimité d'un périmètre tenant compte des pratiques actuelles à l'intérieur duquel le mouillage sera désormais autorisé. Bien entendu, cette disposition prendra effet avec la publication prochaine de l'arrêté correspondant du Préfet maritime.

Sans régler le problème dans son ensemble, cette solution constitue un progrès important qui répond assurément à l'attente de tous les plaisanciers et met fin à une situation devenue ubuesque, tant pour les navigateurs que pour l'administration concernée. Maintenant, il ne faudrait pas que cette régularisation soit le prélude à l'installation de mouillages payants sur bouées, rejetant du même coup le mouillage d'escale gratuit vers d'autres lieux...

Voir le plan (provisoire).

ENQUETE PUBLIQUE POUR CULTURES MARINES: UNE PROCEDURE EN TROMPE-L'OEIL

L'UNAN56, l'AUMA-Bouline et de nombreux arradonnais ont récemment formulé un avis sur un projet d'attribution de concession ostréicole dans le secteur
du Grésit  à l'occasion de l'enquête organisée par l'administration (DDTM-DML), close le 18 juin dernier au soir (voir l'avis de l'UNAN56).
Enquête qui regroupait, en fait, environ 25 demandes distinctes d'exploitation réparties sur plusieurs communes morbihannaises pour des concessions de toutes tailles (la pus petite: 170 m2 !).
Ce type d'enquête fait partie de la procédure d'instruction d'attribution de concessions pour cultures marines sur le Domaine publique (Art. R 923-25 du Code rural);  elle est précédée par une enquête administrative permettant de préciser la consistance des demandes et, le cas échéant, d'une enquête environnementale en application des articles L 123-1 et  R122-2 du code de l'Environnement.

A bonne question, bonne réponse dit-on ! Et c'est là que le bât blesse, car si on peut se féliciter que cette consultation existe, il faut aussi regretter que, tel que constitué, le dossier d'enquête rend particulièrement difficile la formulation d'avis circonstanciés faute d'être suffisamment renseigné. Ainsi, la dénomination "enquête publique" apparait trompeuse et la procédure, pourtant légale, dénote dans le contexte actuel bien plus exigeant en matière d'information sur les projets.  
EN SAVOIR PLUS
 

PÊCHE DE LOISIR EN MER 2020 JO de UE le 30 janvier 2020

PÊCHE DE LOISIR EN MER 2020- Pêche au BAR
Le texte européen est paru au JO de UE le 30 janvier
Une réglementation incohérente
Les plaisanciers du sud injustement pénalisés...
JO Union Européenne du 30 Janvier 2020


★ Règlement (UE) 2020/123 du Conseil du 27 janvier 2020 établissant, pour 2020, les possibilités de pêche pour certains stocks halieutiques et groupes de stocks halieutiques, applicables dans les eaux de l’Union et, pour les navires de pêche de l’Union, dans certaines eaux n’appartenant pas à l’Union  ....


Article 10- Mesures relatives à la pêche du bar européen

Extrait pour la pêche récréative

5. Dans le cadre de la pêche récréative, y compris depuis la côte, dans les divisions CIEM 4b, 4c, 6a et 7a à 7k: Nord du 48ème //
a) du 1er janvier au 29 février et du 1er au 31 décembre 2020, seule la capture de bar européen à la canne ou à la ligne à main suivie d’un relâcher est autorisée. Durant ces périodes, il est interdit de détenir, de transférer, de transborder ou de débarquer du bar européen capturé dans cette zone;
b) du 1er mars au 30 novembre 2020, seuls deux spécimens de bar européen par pêcheur et par jour peuvent être capturés et détenus; la taille minimale de conservation pour le bar européen est 42 cm.
Le point b) du premier alinéa ne s’applique pas aux filets fixes, qui ne peuvent être utilisés pour capturer ou détenir le bar européen pendant la période visée au dit point.
6. Dans le cadre de la pêche récréative dans les divisions CIEM 8a et 8b Sud du 48ème //
un maximum de deux spécimens de bar européen par pêcheur et par jour peuvent être capturés et détenus. La taille minimale de conservation pour le bar européen est 42 cm. Le présent paragraphe ne s’applique pas aux filets fixes, qui ne peuvent être utilisés pour capturer ou détenir le bar européen.
 

Position de l'UNAN: Lire

Presse: Lire

La réglementation sur la pêche de loisir au bar a été publiée sur le site de la DIRM-NAMO le 28 février.: Lire

GT Securite des biens

Suite au constat de la dégradation de la sécurité sur nos bateaux (ports et mouillages), à la demande d'une d’Associations adhérentes, le CA d'octobre 2019  à décidé de créer un Groupe de travail temporaire sur le thème "SECURITE DES BIENS".

La base de travail reposant principalement sur un état des lieux de la situation actuelle, nous demandons à tous de faire part de votre témoignage ou de cas dont vous avez eu connaissance. 

Ces témoignages devront indiquer:

  • La nature des faits
  • La localisation pour chaque cas
  • Les suites données à ces evenements

Les initiatives individuelles ou collectives pour prévenir ce types de méfaits méritent d'être connues pour servir éventuellement à d'autres; merci de nous en faire part également.

L'analyse de ce recensement permettra apres synthéses de faire des propositions pour ameliorer la situation actuelle.

Témoignages et commentaires sont à adresser à:

                                                     secubiens@unan56.bzh

 

PECHE AU BAR PROFESSIONNELLE

PECHE AU BAR PROFESSIONNELLE: PROJET D'ARRETE 2020

Le projet d'arrêté modifiant celui du 17 janvier 2019 actuellement en vigueur réglementant la pêche au bar (Dicentrachus labrax) en Atlantique nord est soumis à consultation publique du 10 au 23 janvier 2020 inclus. Il nous faut réagir sur la taille des prises, la distorsion des quotas au désavantage de la pêche de loisir, l'absence de prise en compte du repos biologique. En savoir plus sur la position de l'UNAN:
Envoyer vos commentaires PAR MAIL à:    

consultation-doma@developpement-durable.gouv.fr

Avis de l'UNAN 56: Lire

Projet d'arrete du 19 janvier 2019: Lire

 

MILLE SABORDS 2019

UN STAND "UNAN ET SES ASSOCIATIONS" AU SALON MILLE SABORDS

Comme les années précédentes, l'UNAN Morbihan organise et anime le 31 octobre, un atelier de plein-air "Sécurité" pour donner l'occasion aux plaisanciers de s'exercer au maniement des feux de détresse et extincteurs et d'assister à des démonstrations: mise en œuvre de radeaux de survie, hélitreuillage avec la SNSM et l'hélicoptère  CAIMAN de sauvetage au large et passage à basse altitude du Falcon de la Marine Nationale.
Cette année, l'UNAN Morbihan vous accueillera également pendant ces 4 jours sur son stand (situé sur le terre-plein ouest) pour vous renseigner, échanger et rencontrer d'autres navigateurs soucieux de promouvoir notre activité. N'hésitez pas, nous vous recevrons avec grand plaisir !

Emplacement du stand: plan

Voir le programme détaillé.

Assemblée générale de l' UNAN56

Strategies de Facade Maritime

Version en ligne

Retrouvez-nous sur : Facebook Unan Twitter Unan