Bon à savoir

SNOSAN, SNOSAN, SNOSAN...

SNOSAN, un acronyme à mémoriser, surtout des bilans à lire et à méditer pour tout navigateur soucieux de sa sécurité et de celle des autres.

Résultat d'un protocole adopté par 3 ministères, par la SNSM et par l'ENVSN en juillet 2015, le Système d'Observation de la Sécurité des Activités Nautiques collecte et analyse toutes les donéees d'accidentologie dans les eaux françaises, ceci en vue d'améliorer la prévention et les secours. Si notre activité génère des décès et des blessés en nombre limité -quoique trop important- rapporté au nombre de pratiquants, il s'avère que certains auraient pu être évités moyennant le repect des règles élémentaires de prudence. Assurément, c'est aussi grâce à l'efficacité et à la rapidité d'intervention des sauveteurs et moyens mobilisables à tous moments que ce bilan n'est pas plus lourd et que des incidents ne sont pas devenus des drames : la lecture du rapport 2020 vous montrera que le nombre de ces interventions demeure impressionnant !

Une suggestion: que chaque association présente au moins une fois à ses adhérents ce rapport, ou partie de ce rapport, afin de faire évoluer les pratiques à risque.

BANDE DES 300 M: VITESSE LIMITEE

En complément des attributions du Préfet Maritime, la loi donne aux maires des communes bordières du rivage marin des pouvoirs de police particuliers sur la bande des 300 mètres (continent et iles). Ceci pour des raisons de sécurité et d'évitement des conflits d'usage : organisation des zones de baignade, navigation des embarcations et engins non immatriculés etc.

Merveille de sophistification administrative, la position de cette bande réglementée fluctue au gré des marées puisqu'elle est mesurée à partir de la limite atteinte sur l'estran par la mer à l'instant T. Donc, pas facile de savoir où se sitiue exactement cette limite des 300 mètres côté large !... Mais ce qu'il faut retenir comme certain, c'est que la vitesse (sur le fond) y est limitée à 5 noeuds pour tout navire immatriculé (ou moins localement suivant arrêté du maire).

Dans le cas du golfe du Morbihan, le Schéma de Mise en Valeur de la Mer (SMVM) fixe les vitesses autorisées en tous points de l'espace marin, en particuliers dans les chenaux. Le PNR du Golfe a édité une carte figurant cette réglementation des vitesses, un outil précieux que tout navigateur soucieux de la sécurité de ses semblables et de protection de l'environnement se doit de connaître et de respecter.

voir la carte: Réglementation des vitesses dans le golfe du Morbihan

HOUAT, Grande Plage: MOUILLAGE BIENTOT LEGALISE

Depuis longtemps l'UNAN56 réclamait la suppression ou l'actualisation des arrêtés de protection des câbles sous-marins autour de Houat. En effet, la plupart de ces câbles sont aujourd'hui abandonnés, voire même retirés entre la cote - 5 m et l'estran pour certains. Cette réglementation générant diverses interdictions, notamment de mouillage? s'avère donc largement obsolète.

Pour couper court aux difficultés multiples d'une telle remise en ordre, la DDTM Morbihan a finalement opté pour la solution d'un arrêté dérogatoire levant l'interdiction de mouillage pour l'anse de Treach er Gourhed. Ce projet a été soumis à l'avis de la CNL qui s'est réunie le 24 juin dernier à Houat, laquelle a convenu à l'unanimité d'un périmètre tenant compte des pratiques actuelles à l'intérieur duquel le mouillage sera désormais autorisé. Bien entendu, cette disposition prendra effet avec la publication prochaine de l'arrêté correspondant du Préfet maritime.

Sans régler le problème dans son ensemble, cette solution constitue un progrès important qui répond assurément à l'attente de tous les plaisanciers et met fin à une situation devenue ubuesque, tant pour les navigateurs que pour l'administration concernée. Maintenant, il ne faudrait pas que cette régularisation soit le prélude à l'installation de mouillages payants sur bouées, rejetant du même coup le mouillage d'escale gratuit vers d'autres lieux...

Voir le plan (provisoire).

HOUAT: NOUVELLES ZONES DE BAIGNADE

Résultat d'une concertation très suivie avec la précédente municipalité (Mme Vielvoye), une zone de baignade a été délimitée devant la grande plage. Elle donne depuis toute satisfaction, permettant à la fois de préserver les capacités de mouillage de l'anse de Treac'h er Goured, d'assurer la sécurité des baigneurs et la tranquilité des plagistes. Un dépliant largement diffusé réalisé par l'UNAN et la  Mairie faisait connaitre les limites de cette zone et rappelait quelques conseils de bons comprtements pour les plaisanciers.

Cependant, confronté depuis à l'afflux grandissant des semi-rigides et surtout aux comportements pas plus "civils" que "marins" de certains de leurs propriétaires, le nouveau maire, Philippe Le Fur, n'a pas  trouvé d'autre solution à sa portée que d'envisager la création de nouvelles zones de baignade pour l'anse de Treach er Salus et la plage de En Tal au nord-est. Après plusieurs échanges avec le Maire, ce dernier a reçu  l'UNAN56 le 27 mai dernier à Houat pour une réunion de concertation très constructive. Selon la procèdure, une commission nautique locale (CNL) s'est ensuite réunie à Houat le 24 juin sous la présidence de la DDTM et, moyennant divers ajustements, la commission a émis un avis favorable pour la création des 2 nouvelles zones de baignade.  Un arrêté du Préfet maritime, et éventuellement du Maire, officialisera trés prochainement cette création.

Faut-il rappeler que le passage d'annexes propulsées à la rame est possible dans les zones de baignade, mais la navigation et le mouillage y sont strictement interdits. Quant aux chenaux (en vert sur les plans), voies de circulation entre le large et l'estran dans le cas présent, le mouillage y est évidemment interdit tout comme la baignade.

Anse de Salus, plan provisoire

Pointe de En Tal, plan provisoire

Anse de Treach er Gourhed, plan provisoire

EOLIEN FLOTTANT GROIX-BELLE-ILE: FEU VERT

La ministre de la Transition Ecologique a validé (JO du 21 mai 2021) l'appel d'offres de la commission de Régulation de l'Energie pour la première tranche (250MW) du parc éolien flottant Groix -Belle-Ile. Les candidatures sont reçues jusqu'au 1er juillet et feront l'objet de négociations jusqu'à la fin de l'année pour une désignation du lauréat début 2022. La zone concernée s'étend sur 50 km2 environ au sud de la limite des eaux territoriales (12 mn) et la mise en service est annoncée pour 2029-2030. Durant cette période, des ajustements et concertations restent possibles. Une tranche ultérieure est prévue portant sur 80km2 supplémentaires pour un puissance installée maxi de 500MW.

Si le projet impacte fortement la pêche professionnelle, la navigation de plaisance pour les navires de moins de 24m restera possible dans le parc éolien, selon les informations actuelles, étant précisé que l'essentiel des transits maritimes plaisance sur l'axe est-ouest s'effectuent au nord de la zone.

DECONFINEMENT: EN AVANT, LENTE

A compter du 3 mai, les restrictions de déplacements sont annulées: plus d'attestations dérogatoires à remplir hors période de couvre-feu et plus de distinctions entre plaisanciers domiciliés à moins de 10 kms de leur bateau et les autres: tous peuvent désormais accéder normalement à leur bateau, partir naviguer et débarquer comme d'habitude.

Mais le couvre-feu demeure (19h-6h) et l'interdiction de naviguer durant cette période en Atlantique n'a pas été levée. Espérons qu'elle le soit prochainement d'autant que la Méditerrannée n'a pas subi cette restriction. A noter que le couvre-feu débutera à 21h à partir du 19 mai, à 23h à partir du 9 juin et qu'il prendra fin le 30 juin.

L'arrêté du Préfet Maritime n°2021/061 du 3 mai dernier confirme l'interdiction des activités nautiques (navigation, sports nautiques, pêche à pieds et pêche du bord, plongées) pendant les périodes de couvre-feu, actuellement 19h à 6h du matin.

Comme chacun sait, l'épidémie n'est pas enrayée, les gestes barrière et précautions sanitaires demeurent pleinement indispensables, à terre comme en mer !

PECHE DE LOISIR: UN TOUR DE VIS SUPPLEMENTAIRE !

Le réglement UE n°2021/92 du Conseil européen fixe pour 2021 "les possibilités de pêche de certains stocks halieutiques (..) dans les eaux de l'Union et stipule à l'alinéa 6 de son article 11 MESSURES RELATIVES A LA PECHE DU BAR EUROPEEN : "Dans le cadre de la pêche récréative, y compris depuis la côte, dans les divisions CIEM 8a et 8b, un maximum de 2 spécimens de bar européen par pêcheur et par jour peut  être capturé et détenu.Le présent paragraphe ne s'pplique pas aux filets fixes qui ne peuvent être utilisés pour capturer ou détenir le bar européen."

Un "filet fixe" est défini par l'article 2-ii, savoir: "les filets fixes y compris les filets maillants, les trémails et les filets emmêleurs d'un maillage inférieur ou égal à 220 mm"

Pour la limitation à 2 bars, nous le savions ( ce quota pourrait être rediscuté en juillet prochain ? L'Unan demande le retour à 3 bars /pêcheur/jour en Atlantique).

Par contre, l'interdiction de pêche récréative du bar avec filets est nouvelle: qu'on se le dise.

Difficile de deviner les motivations réelles des auteurs de cette nouvelle et curieuse restriction qui n'empêchera pas les bars de se prendre bêtement dans les filets, ignorant cette réglementation ! et qu'il faudra rejeter morts à l'eau... Plus facile sans doute que de prendre en considération les graves méfaits des autorisations de pêcher sur les frayères accordées aux armements professionels et dont nous demandons la suppression depuis plusieurs années (respect du repos biologique, premier moyen de protection de la ressource).

 

 

Projet d’éoliennes flottantes au sud de la Bretagne

 

Le débat se déroule en deux phases. Cet été, des panneaux d’informations seront déployés dans des lieux fréquentés par les estivants. À partir de la rentrée, 14 réunions d’information et thématiques seront organisées. Un local d’informations va ouvrir au 13, boulevard du Maréchal-Leclerc, à Lorient. Les participants pourront livrer leurs réflexions via le site internet:

www.eolbretsud.debatpublic.fr

Réunions sur l'environnement Marin prévues le 12/10 et le 20/10 à Lorient

Synthese du projet

UNE NOUVELLE APPLICATION POUR LES NAVIGATEURS

Comment contribuer à la préservation des espaces et des espèces maritimes vulnérables si on ignore leur localisation ?  C'est pour répondre à cette question maintes fois exprimée que le SHOM (Service hydrographique et océanographique de la Marine) et l'OFB (Office français de la biodiversité) se sont associés pour mettre une nouvelle application informatique à la disposition des navigateurs, particulièrement des plaisanciers qui fréquentent nos côtes. Application téléchargeable gratuitement dès maintenant sur tout support fonctionnant sous Android à l'adresse suivante: 

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.navco

EN SAVOIR PLUS

 

Affiche

Decouverte de l'application

ENQUETE PUBLIQUE POUR CULTURES MARINES: UNE PROCEDURE EN TROMPE-L'OEIL

L'UNAN56, l'AUMA-Bouline et de nombreux arradonnais ont récemment formulé un avis sur un projet d'attribution de concession ostréicole dans le secteur
du Grésit  à l'occasion de l'enquête organisée par l'administration (DDTM-DML), close le 18 juin dernier au soir (voir l'avis de l'UNAN56).
Enquête qui regroupait, en fait, environ 25 demandes distinctes d'exploitation réparties sur plusieurs communes morbihannaises pour des concessions de toutes tailles (la pus petite: 170 m2 !).
Ce type d'enquête fait partie de la procédure d'instruction d'attribution de concessions pour cultures marines sur le Domaine publique (Art. R 923-25 du Code rural);  elle est précédée par une enquête administrative permettant de préciser la consistance des demandes et, le cas échéant, d'une enquête environnementale en application des articles L 123-1 et  R122-2 du code de l'Environnement.

A bonne question, bonne réponse dit-on ! Et c'est là que le bât blesse, car si on peut se féliciter que cette consultation existe, il faut aussi regretter que, tel que constitué, le dossier d'enquête rend particulièrement difficile la formulation d'avis circonstanciés faute d'être suffisamment renseigné. Ainsi, la dénomination "enquête publique" apparait trompeuse et la procédure, pourtant légale, dénote dans le contexte actuel bien plus exigeant en matière d'information sur les projets.  
EN SAVOIR PLUS
 

PÊCHE DE LOISIR EN MER 2020 JO de UE le 30 janvier 2020

PÊCHE DE LOISIR EN MER 2020- Pêche au BAR
Le texte européen est paru au JO de UE le 30 janvier
Une réglementation incohérente
Les plaisanciers du sud injustement pénalisés...
JO Union Européenne du 30 Janvier 2020


★ Règlement (UE) 2020/123 du Conseil du 27 janvier 2020 établissant, pour 2020, les possibilités de pêche pour certains stocks halieutiques et groupes de stocks halieutiques, applicables dans les eaux de l’Union et, pour les navires de pêche de l’Union, dans certaines eaux n’appartenant pas à l’Union  ....


Article 10- Mesures relatives à la pêche du bar européen

Extrait pour la pêche récréative

5. Dans le cadre de la pêche récréative, y compris depuis la côte, dans les divisions CIEM 4b, 4c, 6a et 7a à 7k: Nord du 48ème //
a) du 1er janvier au 29 février et du 1er au 31 décembre 2020, seule la capture de bar européen à la canne ou à la ligne à main suivie d’un relâcher est autorisée. Durant ces périodes, il est interdit de détenir, de transférer, de transborder ou de débarquer du bar européen capturé dans cette zone;
b) du 1er mars au 30 novembre 2020, seuls deux spécimens de bar européen par pêcheur et par jour peuvent être capturés et détenus; la taille minimale de conservation pour le bar européen est 42 cm.
Le point b) du premier alinéa ne s’applique pas aux filets fixes, qui ne peuvent être utilisés pour capturer ou détenir le bar européen pendant la période visée au dit point.
6. Dans le cadre de la pêche récréative dans les divisions CIEM 8a et 8b Sud du 48ème //
un maximum de deux spécimens de bar européen par pêcheur et par jour peuvent être capturés et détenus. La taille minimale de conservation pour le bar européen est 42 cm. Le présent paragraphe ne s’applique pas aux filets fixes, qui ne peuvent être utilisés pour capturer ou détenir le bar européen.
 

Position de l'UNAN: Lire

Presse: Lire

La réglementation sur la pêche de loisir au bar a été publiée sur le site de la DIRM-NAMO le 28 février.: Lire

GT Securite des biens

Suite au constat de la dégradation de la sécurité sur nos bateaux (ports et mouillages), à la demande d'une d’Associations adhérentes, le CA d'octobre 2019  à décidé de créer un Groupe de travail temporaire sur le thème "SECURITE DES BIENS".

La base de travail reposant principalement sur un état des lieux de la situation actuelle, nous demandons à tous de faire part de votre témoignage ou de cas dont vous avez eu connaissance. 

Ces témoignages devront indiquer:

  • La nature des faits
  • La localisation pour chaque cas
  • Les suites données à ces evenements

Les initiatives individuelles ou collectives pour prévenir ce types de méfaits méritent d'être connues pour servir éventuellement à d'autres; merci de nous en faire part également.

L'analyse de ce recensement permettra apres synthéses de faire des propositions pour ameliorer la situation actuelle.

Témoignages et commentaires sont à adresser à:

                                                     secubiens@unan56.bzh

 

PECHE AU BAR PROFESSIONNELLE

PECHE AU BAR PROFESSIONNELLE: PROJET D'ARRETE 2020

Le projet d'arrêté modifiant celui du 17 janvier 2019 actuellement en vigueur réglementant la pêche au bar (Dicentrachus labrax) en Atlantique nord est soumis à consultation publique du 10 au 23 janvier 2020 inclus. Il nous faut réagir sur la taille des prises, la distorsion des quotas au désavantage de la pêche de loisir, l'absence de prise en compte du repos biologique. En savoir plus sur la position de l'UNAN:
Envoyer vos commentaires PAR MAIL à:    

consultation-doma@developpement-durable.gouv.fr

Avis de l'UNAN 56: Lire

Projet d'arrete du 19 janvier 2019: Lire

 

MILLE SABORDS 2019

UN STAND "UNAN ET SES ASSOCIATIONS" AU SALON MILLE SABORDS

Comme les années précédentes, l'UNAN Morbihan organise et anime le 31 octobre, un atelier de plein-air "Sécurité" pour donner l'occasion aux plaisanciers de s'exercer au maniement des feux de détresse et extincteurs et d'assister à des démonstrations: mise en œuvre de radeaux de survie, hélitreuillage avec la SNSM et l'hélicoptère  CAIMAN de sauvetage au large et passage à basse altitude du Falcon de la Marine Nationale.
Cette année, l'UNAN Morbihan vous accueillera également pendant ces 4 jours sur son stand (situé sur le terre-plein ouest) pour vous renseigner, échanger et rencontrer d'autres navigateurs soucieux de promouvoir notre activité. N'hésitez pas, nous vous recevrons avec grand plaisir !

Emplacement du stand: plan

Voir le programme détaillé.

Assemblée générale de l' UNAN56

Strategies de Facade Maritime

Version en ligne

Retrouvez-nous sur : Facebook Unan Twitter Unan